• [00:18]

    [1]
    j'allume ma télévision, l'espoir au bord du coeur, et bien évidement je ne cesse d'entendre tout un tas de bétises sur le match de ce soir. parfait, nous n'en entendrons plus parler d'ici deux jours. Finissez vos pacs de bierre et allez vomir ailleurs votre mauvaise humeur, le sport n'est qu'un jeu.

    [2]
    petit tour dans la bibliothèque musical, tout y passe ou presque. il faudrait que je pense à faire un tri...

    [3]
    j'annule pour demain, mille excuse mais les choses ne se passent pas toujours comme on le voudrait, ou tout simplement certaines priorités sont à établir... dit ainsi je pourrais apparaitre comme une véritable méchante, j'aime.

    [4]
    je reviendrais.
    je n'ai pas dit mon dernier mot.
    et mon retour vous sera fatal.


    [5]
    My Dying Bride: She is the Dark
    peut-être en souvenir à celui qui me murmura au creux d'une oreille la mélodie de nos jours heureux dans cet ailleurs. fut un temps nous étions tout deux heureux, les choses changent, comprends-le. meme si'l est vrai que je prendrais un malin plaisir à te parler de moi, mais surtoutà t'expliquer à quelle point je suis heureuse...je ne le ferais pas. l'etre humain aime mettre le nez des autres dans leur merde. je ne suis donc pas exclut de l'appélation etre humain... j'aurais pu prendre autant de plaisir que toi lorsque tu as m'a humilié. mais rassure toi je ne ferais rien de la sorte, je coupe juste les ponts sans autre forme de procès.


    [6]
    la nuit s'empare d emoi, je coule doucement et je crie au joie de slamentations les plus sombres. dialogue sans interet et dénué de sens, voilà les caractéristiques meme de tes paroles. vide de sens et d'interet. l'emboitement de ces quelques mots semble à merveilles résumer ce qui fait ton langage et ta parole. pauvre ami, j'espere que ta prochaine vie sera meilleur que celle-ci...

    [7]
    il se pourrait que je devienne cruel, mais cette hypothèse semble difficilement applicable. la cruauté n'est pas quelque chose qui me caractérise réellement je pense, je reve simplement de pouvoir et d'argent.en vérité non. le pouvoir m'effraye et m'ennuie. l'argent ne m'apporte pas le bonheur, juste du leurre. il est interessant de constater cependant que les deux points que sont le pouvoir et l'argent semblent appater à un plus au point l'homme de manière général. allons pourrir enfant de la patrie dans notre luxe et le leurre d'une vie meilleure, régit par l'argent et le pouvoir des plus riches, au pays des capitalistes, l'utopiste finit toujours par mourir étouffé.

    [8]
    My Dying Bride: The Cry Of Mankind



    [je n'aime pas ces putains qui se prennent pour plus important qu'elles ne sont.
    [je n'aime pas ces gens qui nous regarde comme des bêtes de foire.
    [je n'aime pas les gens qui ont l'esprit fermé mais qui affirme être ouvert.
    [je n'aime pas les gens qui prétendent vouloir le meilleur en votant pour le FN.
    [je n'aime pas ces fillettes qui s'habillent comme des catins juste pour faire bien.
    [je n'aime pas ces parents qui n'ont aucuns sens des responsabilités.
    [je n'aime pas que l'on s'imagine que je suis une marie couche toi juste parce que je regarde les gens dans les yeux.
    [je n'aime que ces filles hautaine qui dévisagent les autres comme des malpropres.
    [je n'aime pas un certain nombres de choses, je reste ouverte de manière général, mais certaines choses m'apparaissent comme insuportable. je ne caractérise pas l'ouverture comme le fait d'admettre tout et n'importe quoi, mais simplement comme le fait d'être capable de comprendre des choses qui nous sont différentes. il ne faut pas pour autant y laisser sa peau et ses principes au nom d'une prétendue ouverture d'esprit plus candide qu'intelligente.]

    [fin]
    "N'auriez vous pas une petite pièce ou un ticket restaurant afin que je puisse manger, meme une cigarette si vous le voulez."
    les regards se baissent et trainent par terre. la voix reprend de plus belle
    "Que dieu vous le rende"

    [les choses sont dites. ne nous leurrons pas. certains crèvent de faim, et d'autres baissent leur regard, honteux.]

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :