• [génération poubelle et culture jetable, bienvenu au self-service de l'hyperconsommation]

    [1]

    la temps se gate, et je me liquifie sur place.

    sur fond de niaiserie et de musique populaire, j'enfonce mes doigts dans ce clavier malancontreusement sans fond.

    je cherche un sens à nos existences jetables et rien ne m'apparait clairement, pas d'illumination divine ni rapprochement miraculeux entre le grand divin et moi.

    [en tout bien tout honneur, je sombre]


    [2]

    sur fond de musique masturbatoire, je prèche le vrai du faux, et je me dis que mes sentiments pour toi ne sont pas une fouttaise mais bien présent.

    parfois le smots ont du mal à naitre et à apparaitre. excusemoi, pour ces mots que je ne dis que maladroitement, excuse moi pour ces choses que je n'ose pas encore dire. il se pourrait que je sois attaché à toi comme à personne, ne me brise pas, les poupée de verre sont si fragiles...


    [3]


    je crirais ton nom partout


    [4]

    une organisation bien rodée, et le coeur au bord du pressipisse, je lègue mes mots à qui le veux, sans foi ni loi, je me laisse juste entrainer dans cette danse sans fin.


    [5]


    demain. 8h.

    rendez-vous en enfer salope.


    [6]

    la princesse aux boutons de rose tente d'éclore et de se faire entendre dans ce monde animal. rien ni personne ne semble l'effrayer, et pourtant tout ests i grand. petite fleur de saison qui finira bientot par pourrir dans la vitrine d'un cabaret minable, la jolie beauté tente de garder ses larmes, et n'arrose que son coeur. en tout bien, tout honneur, elle sombre sans complésance, avec pour seule envie celle d'en finir maintenant et tout de suite.



  • Commentaires

    1
    Lundi 12 Juin 2006 à 07:27
    ..
    C'est beau de voir quelqu'un de sincere =) Ne nous deçois pas =P
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :