• [histoires courtes et peurs paranoiaques]

    [1]


     achève moi à coups de hache, et brise mes os en douceur. princesse d'un soir, martyre d'une nuit, je m'en vais la tête haute et le regard vide. embrasse encore une fois mon doux princesse, et la vie reprendra peut-être son cours. fais moi mal, et prends y du plaisir.


     [2]


    histoire courte et autres balivernes, sur la route de nos amours, c'est le coeur lourd et brisé que je viens t'annoncer que je ne puis faire autrement que tout arréter. formuler poétique et autres niaiseries ne seront jamais utiles en ces temps. il faut svaoir faire les choses vite et mal, mais seulement parfois.


    [3]


    la catin observe le spectacle qui s ejoue devant elle, et ne peut s'empecher de retenir ses larmes. l'amour s'est mué en rage, et le bonheur s'en est allé. peur existencielle et problèmes douloureux, la putain aux yeux boursouflés embrasse une dernière fois le cadavre de son amant d'une nuit, mort au combat.


     [4]


    rêve de réalité et peurs enfantines, je rêve de ces jours heureux à tes cotés, simplement. rien de plus compliqué, rien de plus simple.


     


    [interlude réaliste et véridique]


    Mon Merlin est parti. je me retrouve presque seule, juste entourée comme il faut. j'ai loqué. j'ai regardé la télévision, j'ai controlé ma faim, et j'ai  fait de la couture. j'ai mit le nez dehors pour voir et j'ai lu. bref on s'en fiche mais il fallait que je le note quelque par en attendant.


     


    [j'aime Merlin, le seul et m'unique, je suis madame mime, moche et folle, mais je l'aime.]


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :