• [je ne casse pas mes jOuets...]

    [1] 

    aujourd'hui, grande journée... non journée banale, triste et morose, à ça près.

    un brin de soleil de soleil pour illuminer nos visages assombris.

    le cerveau en éventail, je coule, et je craque.

    le son de sa voix m'ecorche les oreilles, et ravive mes envies assassines.

    elle part, elle la journée est sauve. merci.

     puis, grand trajet, à la limite du desespérant, accompgné par le son exécrable d'un téléphone qui broit et vomit sa musique. une fois arrivé là-bas, un choix s'impose. je prends la voie du faible et de la superficielle consommatrice. arrivé là-bas, je me rappelle le visage de cet homme. les yeux noirs, le visage bouffi et sclérosé,l'allure dépouillé et minable, et avec pour seul compagnon une vieille béquille et un sac poubelle. spectable affligeant, triste, desespérant. le tout sur fond de richesse et d'hypocrisies. délicieuse ambiance. en me représentant le visage et le regard de cet homme, je renonce à ouvrir mon porte monnaie. un sentiment me ronge doucement: je me sens minable et superficielle, un peu comme toute ces personnes que l'on critique, mais en pire là.

    [2]

    au fond d'un couloir, un bruit renait sans cesse. une fillette dans la fleur de son age se révèle au monde et perds son innocence. les mains esnsanglantées et le coeur broyé, la jolie demoiselle pleure sans fin. les yeux imbibés d'eau et de sel, ils coulent le long de ses joues et déversent sur sa jolie robe un flot de tristesse incontrolable. douceur amer et rencoeur sauvage, notre petite princesse goute aux joies de ce beau et grand monde. les cheveux en broussaille, elle hurle à s'en crever les tympans, mais personne ne l'entend...

     

    "promis, je ne casserais plus jamais mes jouets...."


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :