• [love will tear us apart]

    aujourd'hui j'ai observé la vie des autres. une simple contemplation, pas tout à fait détestable. j'ai vu tout un troupeau de jeunes adultes en mal de sensations, quelques amis égarés au hasard de mes pérégrinations, et quelques personnes dont je me fiche éperduement. on croise énormément d'inconnu, mais on ne sait jamais vraiment combien. étrange.

    *petite poupée*

    elle est plutôt jolie, à un corps ravissant, et des yeux persants. ça serait presque flatteur. mais ce que l'on oubli de dire, c'est que cette jeune fille se délecte de la douleur des autres,  et qu'elle aime à mourir. mais pas dans le bon sens. c'est triste mais c'est ainsi. alors, elle brule la vie par les deux bouts, après tout qu'es que ça peut faire puisque nous n'avons qu'une vie? elle essaye tout, se lève le matin à la recherche d'un nouveau paradis, et se rendort le soir comblé d'un faux bonheur. mais c'est comme ça qu'elle l'aime sa vie. elle ne la voudrait pas autrement. elle fait semblant de s'etre assagi devant certains et tente de blesser les autres avec sa prétendu expèrience de la vie. mais ce qu'elle ne sait pas cette jolie petite poupée, c'est qu'elle ennuit les autres avec ses niaiseries. alors, tant pis.

    *radio transmission*

    une voix douce et suave s'accroche à une histoire qui n'a plus de sens. elle crache sa fumée, et dervser son flot d'agressivité. cette jolie fillette n'a plus toute sa tête. elle sombre chaque jour un peu plus, elle boit les mots d'un autre et apaise son coeur avec les caresses de celui la. plus rien ne sert de vivre petite fille, tu as déjà tout vu, tout entedu. tu as beaucoup trop vécu. c'est dommage qu'un si joli jouet soit si vite brisé. mais peu importe, puisqu'ils en ont bien profité!

    *dead souls*

    du haut de ses aprioris, marilyn cours et manque de s'écorcher. elle tente en vain d'échapper à une vie trop banale. des parents beaucoup trop aimant, une vie sociale correctement remplit, et une carnet d'adresse sûr. mais tout cela l'ennui au plus haut point. marilyn ne rêve que d'une chose, c'est de s'amuser et de ne plus voir le temps s'écouler. une coupe de champagne, une robe séduisante, et un homme dont on ne sait rien. quelques mois plus tard c'est ailleurs qu'elle fait évoluer le cours des choses. une haleine mentholée, un soupçon de poésie et surtout beaucoup de maux de tête. quelques heures plus tard, marilyn regarde sa vie avec tristesse et comprend où se trouve la faute qui fit basculer son univers étonnant. une bouché de trop et cette vie devient écoeurante et noséabonde.

    *the only mistake*

    la seule erreur fut de croire que j'arriverais à la rayer de la liste. cette petite erreur m'a valut bien des tracas, ou du moins c'est ce que l'on pourrait croire. mais je n'en touche pas un mot. je laisse les choses se faire. dernièrement j'ai dit une belle idioties, qu'aujourd'hui je regrette. oui je suis jalouse. oui je suis jalouse de cette petite femme enfant. oui je suis jalouse de sa voix douce et chaude. oui je suis jalouse de ses yeux et de sa bouche pulpeuse. oui je suis jalouse de son histoire. mais je suis bien plus fière de mon bout de vie, et de ma voix rocailleuse. je suis bien plus fière de mes yeux doux et plein de vie. et oui je suis plus fière encore de moi. j'aurais pu vouloir avoir cette vie là, trainée où bon me semble et cracher au visage de n'importe qui. j'aurais pu rêver d'etre libre selon les conditions que je me serais imposée, et j'aurais pu etre fière de croire que je valais bien plus que n'importe qui. j'aurais aussi pu etre fière de tout ça, et de n'importe quoi. à quoi bon vouloir etre ce que l'on est pas? à quoi bon vouloir à tout prix devenir une autre? mais pitié, arretez tout ceci. ça n'a plus aucun sens.

     

     

    [the end]

    aujourd'huij'avais juste envie de dire tout et n'importe quoi. surtout n'importe quoi. l'écriture automatique est un remède des plus vivifiant. qu'importe si je suis lu, du moment que j'ai pu m'ouvrir.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :