• [nobody is perfect]

    un appel, une envie, et un bout d'histoire qui remonte à ma mémoire.

     

    j'ai repensé à cet ailleurs, à ce passé, et j'ai voulut savoir. les fouilles merdes et autres bétises du genre n'ont pas leur place dans la partie qui se joue. je rie.

     

    je rie autant que je le peux. car demain... demain les choses changeront.

     

    je n'ai plus peur de ces jolies jeunes filles, tête de Méduse et venin de vipère. je les vomis et les écrase.

    je n'ai jamais fait parti de l'élite. je n'ai jamais été celle que l'on admire. je ne serai jamais une autre. et la chose me convient bien ainsi. comprennez le.

     

     

    [1]

    Mes pensées n'ont plus de sens.

    au fond je vous les lègue mais vous n'en faites rien de bons.

    je voudrais une dictature, je voudrais de la passion, et une révolution. car au fond, ce n'est que quand les droits des gens sont abolis qu'ils comprennent à quel point il ets important de se battre quotidiennement pour les conserver. si j'avais des rêves de grandeur, j'imposerai au monde ma façon de penser, et je ferais de cette vie une harmonie commune et bienheureuse. mais tout cela n'est pas vrai. rien de tout cela n'est vrai. nous sommes au bord de la dictature, et peu comprenne. peu on comprit. peu ont mesuré les risques que cela impliquait. tant pis. s'il faut que le plein pouvoir et l'annihilation des droits se fassent pour que tout un chacun comprenne qu'il a mal agit, alors qu'on laisse faire. nous savons tellement bien faire ça; déléguer, se débarasser de toutes responsabiltés et pleurer quand le malheur est là.

    aujourd'hui je ne pleure pas. aujourd'hui j'ai besoin de me battre. je sais dans les directions vont mes pensées, et je sais comment agir intelligement. aujourd'hui nous avons le choix. je choisirais. et intelligement s'entend. si ma voie n'est pas entendu, alors je me lèverais et je combattrais pour une vie plus juste. fut un temps où ma conscience politique a été mise au trou. ce temps est résolu. elle est plus présente que jamais. c'est pourquoi aujourd'hui, alors que je sens le désastre venir, je promet de ne pas me laisser faire. je suis jeune et j'ai toute une vie pour me battre pour ce en quoi je crois.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :