• [1]

    E. est une drole de fillette. Elle se colore les cheveux au fil des saisons, et porte uniquement des jupes étrangement courtes. E. aime qu'on la complimente sur son physique, puisqu'elle aime en prendre soin, en effet, E. a une facheuse tendance à douter d'elle. Alors quand E. rencontre un type avec des yeux splendides elle se dit qu'après tout elle pourrait au moins se faire une fois plaisir. Mais ce qu'il faut bien expliquer c'est que E. a aussi une facheuse tendance à attirer les droles d'oiseaux. Celui ci était du genre beau parleur, souriant, avec un petit sourire en coin de bouche voyez vous. Le genre a vous dévorer du regard et à s'amusez de vous voir rougir. Quel dommage que l'emballage et l'intèrieur n'ait rien en commum. Alors E. s'est gentillement dit qu'elle ne serait pas deçue de ne pas vivre de grandes aventures étranges aux cotés de ce drole de bonhomme. qu'elle laisse ça aux autres.

     

    [2]

    S. s'inquiète pour J. Elle a juste peur de ne plus savoir où elle en est. S. se demande un milier de choses qu'elle retourne sans arret dans sa tete. Alors finalement S. n'est pas la plus heureuse. S. perd presque pied, mais se rattrape de justesse.


    votre commentaire
  • aujourd'hui notre jeune demoiselle s'est prouvé à elle même tout un tas de choses inutiles: qu'elle pouvait monter dans une voiture à l'aspect louche sans avoir la peur au ventre. ce qui en soit n'est pas glorieux. elle a également découvert qu'elle savait repousser un potentiel prince charmant, juste parce qu'elle sait que c'est un mauvais garçon. Notre jeune demoiselle en a finit avec les blaireaux et les éclopés de la vie; elle veut juste se faire plaisir, se sentir belle et heureuse l'espace d'un instant. alors si nous avons brulé nos soutien gorge ce n'est pas pour se laisser tout dicter?

     

    Notre jeune demoiselle retournera longtemps cette histoire dans sa tete, suffisament pour choisir l'endroit où elle placera cet échac. surement entre les "méchants" et les "sexy mais pas intelligent". au moins on ne pourra pas dire qu'elle ne fait pas les choses bien.


    votre commentaire
  • [1]

    L'année commence étrangement. De droles de rencontres, beaucoup de questions pour un nombres très limité de réponses, des résultats saitsfaisant, et un besoin de tout foutre en l'air qui me titillent amoureusement. Oui pour cette nouvelle année, je rêve de voyage, de nuits courtes et ravageuses, et d'ivresses passagères. Je n'ai plus envies de respecter mes habitudes. Je veux juste pouvoir dire que cette nouvelle année sera plus rock'n'roll que les autres. Plus étonnante. Je n'ai pas de bonnes résolutions, j'ai simplement choisit lespires. Je ne compte pas manger moins, je ne compte pas fume rmoins, je ne compte pas parler moins. Je compte juste m'amuser, réussir, et vivre encore plus.

    [2]

    Petite gamine aux hanches larges et à la poitrine volumineuse, je me faufile dans cette drole de vie. Je finis parfois à l'arrière des voitures en écoutant une musique aux accents violent et aux maux étranges. Je finis parfois dans les bras d'un homme qui m'offre son plus beaux gestes. Je finis parfois dans les mots d'une amie au regard émouvant. Je finis parfois dans les larmes d'une trainée aux effluves enivrantes. Je finis parfois eurphorique chez moi, à ne plus savoir quoi faire. Je finis parfois en plein délire juste parce que j'aime en rire. Je finis parfois sur le trottoir pour attendre le bus qui m'emmenera au loin. Je finis parfois enr egardant par la fenetre pour apercevoir des brins de vie au alentour. Je finis parfois en ebullition devant l'un de splus beau moment. Je finis parfois en travers d'une route pour faire rire les autres. Je finis parfois au creux des reins d'une misérable vie. Je finis parfois dans la fin d'un sourire. Je finis parfois au début d'une amertume. Je finis parfois par m'y perdre en adorant ça.

     [3]

    vous aussi.


    votre commentaire
  • [1]

    J. est un drôle de personnage. C'est une jeune homme en devenir, il essaye d'avoir son avenir bien en main. Parfois il fait quelque erreur, mais J. a pour habitude de dire que c'est l'histoire de sa vie. J. abandonne quand cela devient trop sérieux, trop personnel, parce qu'il a peur. Il n'aime pas le dire, mais c'est pourtant la vérité. J. ne supporte pas d'être confronté à quelque chose qu'il ne contrôle pas, il n'aime pas que les choses échappent à son controle, alors quand cela arrive, il quitte l'aventure.

     

    [2]

    C. n'arrive pas vraiment à dire aux autres ce qui lui arrive. Elle ne va pas tout à fait bien, mais d'autres vont encore plus mal, alors elle ne veut pas géner les autres avec ses histoires d'enfants gatés. quand on lui demande si elle va bien elle répond systématiquement oui, c'est une habitude tout simplement. Elle sourit timidement et retourne s'occuper de ses affaires. Parfois C. perd les pédales, alors elle ne peut le dire qu'a lui, mais surtout quand il n'écoute pas. Elle n'a pas besoin que ses malheurs soit réellement entendu. Elle aime juste avoir la possibilité de vider son sac comme on dit. Elle pleure dans son coin, puis reprend du poil de la bête quand ils sont là. C. fonctionne comme ça car c'est bien plus simple. Il n'est plus là, alors elle ne veut pas vraiment l'embéter avec ses aneries. Elles sont présentes mais occupées.C. ne leur en veut absolument pas, elle ne tient pas à un ennuis de plus tout simplement. C. prend sur elle, parce qu'elle sait le faire. Parfois C. sort une petite boutade sur son état actuel, mais c'est une marrante alors inutile de s'inquiéter. C. essaye de s'accrocher à son travail, mais elle a besoin de critiques constructives pour avancer, et d'un nouveau soutien. C. se sent un peu seule mais se dit que ça va passer, parce que la roue tourne, et que demain elle aura surement le sourire pour une toute petite chose. C. arrive à retrouver le sourire grâce à des choses bien anodines. C. est un peu fatiguée. Mais continue à se battre.


    votre commentaire
  • [1]

    Elle trouve qu'elle est plutôt du genre commune, et sans interet. Elle a une collection d'echec amoureux impressionnante: elle les met sur sa cheminée, dans des petites bouteilles, histoire de ne pas oublier. Parfois elle se décide à jeter une ou deux bouteilles, pour tourner la page ou juste parce qu'elle manque de place pour en mettre de nouvelles. Ce n'est pas si facile d'être ce genre de fille un peu gauche et boulotte. Elle aime bien rire, mais son humour ne fait pas l'unanimité. Elle est plutôt intelligente mais pas tout à fait belle, parait-il que l'on ne peut pas avoir tout en même temps. Parfois Elle se dit qu'elle ira faire son jogging tout les jours, histoire de remuer ses petites fesses pleine de cellulite, ou peut-être pour rencontrer un nouvel homme qu'elle pourra ajouter à sa drôle de collection. c'est une fille comme ça, pas très jolie, pas très drôle, pas très sportive, un peu gauche et boulotte. tout simplement. Mais parfois elle se fiche de tout ça, et garde le sourire, comme quoi....

     

    [2]

    Eleonore a mit son histoire dans une petite bouteille. Elle avait prit le temps d'apprécier les petits plaisirs simple et les délicatesses passagères. Puis son prince charmant a décidé que cela était bien suffisant, alors autant dire à la demoiselle qu'elle allait passer ses longues soirées d'hiver seule. Elle prit une petite bouteille, la plus jolie, et y mit un petit bout de coeur. Celui ci ne lui était plus necessaire, il était trop imbibé d'amour. Elle prit une seconde bouteille, plutot ordinaire, et y plaça un autre morceau de son âme. parce que finalement elle n'avait plus envie d'etre une autre. PLus légère, elle décida de parcourir les contrés alentours. Celle ci n'étaient pas toujours belles et bien fréquentées mais au moins Eleonore voyait du pays comme on dit.

     

    [epilogue]

    je suis fatiguée. je me demande toujours de quoi sera fait demain.


    votre commentaire